Star Scrap
www.starscrap.org

TOME 1. Pterabus de l'enfer

Chapitre 9. Dénouement moderne d'un genre nouveau

Épisode 1. Une rescousse méritée

Je me nomme Cyluna. Je raconte cette part du récit.

J'occupais autrefois un emploi de prémécanicienne à bord du croiseur Ambition, vaisseau de commandement du Consortium Cinq. La croissance du Consortium Cinq et, par la suite, l'acquisition de nouveaux vaisseaux, rendit nécessaire le recrutement plusieurs pilotes. Quelques-unes des employées présentes sur le croiseur Ambition posèrent leur candidature. La direction retint la mienne, mais pas celle d'une de mes amies, Tonzyon, à son grand désarroi. Je suivis les formations et je réussis les examens; je me considère comme compétente. Je ne saurai jamais, toutefois, si mon historique de contacts rapprochés avec Bojory, désormais conjointe de Veshja, dirigeante du Consortium Cinq et commandante du croiseur Ambition, joua en ma faveur. Peut-être que Bojory, en s'organisant pour que je reçoive cette promotion, voulait m'éloigner de la manière la plus honorable possible ?

Je pilotais le transport léger Célébration, un vaisseau du Consortium Cinq en mission d'échange de marchandises sur la planète Perisfimbria 1, lorsque je reçus un message d'urgence en provenance de l'Institut de sécurité. Un pterabus transportant des étudiantes de l'Institut académique, disparu au début du cycle temporel précédent, demeurait introuvable. Le commandement de l'Institut de sécurité demandait la collaboration de tous les vaisseaux présents dans l'espace planétaire, c'est-à-dire, à ce moment-ci, le mien.

Je me dirigeais vers la Vallée nordique, seule région colonisée de la planète Perisfimbria 1, lorsqu'une multitude de signaux apparurent subitement sur le système de détection. En approchant de la surface, je perçus un groupe d'individus qui tentaient d'attirer mon attention.

Comprenant qu'il s'agissait des disparues, je fis atterrir le vaisseau.

Épisode 2. Un lourd bilan

Moi, Inspectrice Dessel, termine l'enquête sur la disparition du pterabus avec la déposition de Pilote Cyluna.

Les témoignages permettent de confirmer l'anéantissement de quarante-deux étudiantes, et la survie de vingt-sept autres. Un nombre indéterminé d'étudiantes présentes dans une partie du pterabus qui se sépara du reste lors de l'écrasement connurent aussi, selon toute vraisemblance, leur anéantissement. La pilote, Mégafinie, ainsi qu'une étudiante nommée Goliq, restent introuvables.

Mon investigation suscite beaucoup plus de questions qu'elle n'en résout. Que comprendre de la présence de cette supposée « demisphère » sur notre planète, pratiquement indétectable jusqu'à tout récemment, dans une région pourtant adjacente à celle de la Vallée nordique ? Pilote Cyluna me transmit les coordonnées du lieu où elle secourut les survivantes. Il faudra explorer cet endroit dès que possible. Que comprendre des créatures pensantes rencontrées par quelques-unes des survivantes, supposément membres de l'espèce Syta, complètement absentes de nos bases de données ? Que comprendre des autres créatures, inconnues mais dangereuses ? Les survivantes m'indiquèrent que la petitesse de la sortie, à l'extrême sud de la « demisphère », ne permettrait pas à la créature volante de s'échapper. N'empêche que...

Je reçois un appel par le système de communication de l'Institut de sécurité. Il provient de l'officière responsable des opérations du système de détection de la colonie. D'après ses observations, un vaisseau non identifié, de type inconnu, apparut brièvement sur le système de détection avant de partir à grande vitesse en direction de l'espace interplanétaire. Les coordonnées de ce vaisseau, au moment de sa détection, s'approchaient étrangement de celles données par Pilote Cyluna...

Épisode 3. Enquête complémentaire, pt. 1

Je me nomme Ruszin, inspectrice au service de la force de sécurité du Consortium Cinq affectée à la Matrice d'escorte Expansion. Je raconte cette part du récit.

La mission de la Matrice d'escorte Expansion, déployée dans le Secteur Vacuus, consiste à assurer la sûreté des activités du Consortium Cinq dans la construction d'une station spatiale pour l'espèce Dèra. La force de sécurité compte six astronefs de patrouille et quatre astronefs d'attaque.

— Capitaine Grehr : Inspectrice Ruszin, Inspectrice Shadzk. Au paragraphe précédent, je recevais de l'Institut de sécurité de la planète Perisfimbria 1 des informations préoccupantes. En bref, un incident impliquant la disparition d'un pterabus révéla la présence d'une espèce pensante inconnue proche de la colonie. Un vaisseau non identifié appartenant possiblement à cette espèce se dirige par ici, vers le Secteur Vacuus !

Capitaine Grehr me mandate pour patrouiller l'endroit le plus probable du Secteur Vacuus où ce vaisseau passera.

Je prends le commandement de l'astronef d'attaque Vacuus-21; je réquisitionne l'astronef de patrouille Vacuus-11 ainsi que l'astronef de patrouille Vacuus-12 en soutien.

Nous attendons l'arrivée du vaisseau non identifié pendant quelques pages. Lorsqu'il apparaît sur nos instruments de détection, je remarque qu'il se déplace à une vitesse impressionnante. Les informations recueillies par le système de détection confirment qu'il s'agit d'un vaisseau de type inconnu, sans désignation répertoriée. Je lance nos trois astronefs à sa poursuite et je demande à la Quartier-maître aux opérations de tenter de communiquer avec ses occupantes.

Aucune réponse ne parvient du vaisseau non identifié. Celui-ci maintient sa trajectoire malgré nos appels et notre présence. Il nous distance rapidement, naviguant résolument vers l'endroit que nous nommons « Néant Intersidéral ». Quel suicide... !

La patrouille retourne, bredouille, au à la Matrice d'escorte Expansion.

Épisode 4. Enquête complémentaire, pt. 2

Je me nomme Shazk, inspectrice au service de la force de sécurité du Consortium Cinq affectée à la Matrice d'escorte Expansion. Je raconte cette part du récit.

Inspectrice Ruszin reçoit les détails de sa mission et quitte le bureau de Capitaine Grehr en coup de vent. Mon officière supérieure m'invite alors à entrer.

— Capitaine Grehr : Le commandement de l'Institut de sécurité de la planète Perisfimbria 1 me communiqua son intention d'explorer l'endroit où le pterabus disparut. Cependant, le personnel, l'expertise et le matériel leur manquent. Lorsque l'espèce Dèra démantela la zone d'influence de l'espèce Émi sans toutefois prendre possession du Secteur Perisfimbria, ce dernier s'affranchit de toute autorité interplanétaire. Aucune force de sécurité ne maintient l'ordre dans ce secteur, mais le Consortium Cinq continue de s'y intéresser. Nous prendrons entièrement en charge cette mission.

Capitaine Grehr me mandate pour me rendre à un endroit précis de la planète Perisfimbria 1 avec l'objectif de « localiser l'entrée de la "demisphère" », quoi que cela puisse bien vouloir signifier.

Je prends le commandement de l'astronef d'attaque Vacuus-41 et nous nous dirigeons vers le Secteur Perisfimbria.

Arrivées dans l'espace planétaire, nous nous rendons directement sur les lieux auxquels correspondent les coordonnées disponibles. Un premier survol ne révèle rien d'anormal : la Quartier-maître scientifique rapporte que le terrain montagneux stérile et enneigé ne se distingue d'aucune manière de l'écosystème ambiant.

Nous atterrissons afin d'effectuer des fouilles plus approfondies. Les instruments de détection et les instruments scientifiques ne produisent aucun résultat significatif autre que le passage récent d'une abondante tempête de neige. Dépitée, l'équipe range ses instruments et nous repartons vers le Secteur Vacuus.

Épisode 5. La malédiction

Je me nomme Ersedge. Je raconte l'ultime part de ce récit.

Ma déposition terminée, je retourne dans mon unité de logement en périphérie de la ville. Les préoccupations du quotidien m'assaillent assurément; contrairement aux autres étudiantes, je ne peux compter sur la présence d'au moins une engendreuse pour garantir les commodités les plus élémentaires nécessaires à ma survie.

Mon indisposition, qui commença peu après la fuite du bastion, s'accentue assurément encore davantage, croissant de page en page. Si le malaise persiste, je consulterai une clinique de l'Institut biomédical. Mais, avant toute chose, ma priorité se limite à bénéficier d'un cycle de récupération complet.

J'initie un cycle de récupération sans même prendre le temps de le préparer.

Ultérieurement, des sensations sourdes interrompent ce cycle de récupération.

— Ersedge : Damnation de petites rossardes !

Désorientée, je comprends finalement que quelqu'un veut s'introduire dans mon unité de logement. Je me rends à l'entrée sans entrain, assurément. Je tente de percevoir qui se trouve derrière le point d'accès; je ne parviens qu'à dégager une forme indistincte dans la noirceur.

Je déverrouille le point d'accès, qui s'ouvre précipitamment.

— Ersedge : Elsaja... ?

Je crois m'enfoncer dans la fantasmagorie : que fait Mastraphe devant la porte de mon unité de logement, flanquée des autres membres de l'auto-proclamée « communauté des affligées maudites » ? Leurs spectres deviennent assurément substance : elles me saisissent, me maîtrisent et m'amènent de force dans leur vaisseau, plus ou moins sommairement arrimé devant mon unité de logement.

— Ersedge : NON ! NON !

— Mastraphe : Vers le Secteur Vacuus, vitesse maximale !

Damnation de petites rossardes...

Fin du TOME 1, Chapitre 9

* Retour à la page de Star Scrap



© Richard Lapointe-Goupil (1996-2016)
Contact. starscrap@starscrap.org
starscrap.org est hébergé par IPOWER